define('_NO_CACHE', 1); MATIERES D’ART : Van Kal Mon
Accueil du site La sculpture Van Kal Mon

Recherche par sujet ou artiste et pour les minéraux couleur, type, forme, provenance...

Les premières productions artistiques de Gérard van kalmon, dans les années 1980, commencent par un travail photographique sur les accumulations d’objets puis sur les billes de bois exotiques (traces humaines, marquages…)

Dans les années 1990, après son installation dans l’Île de la Réunion, il s’initie à la sculpture, c’est le début d’un travail sur les arts premiers avec pour médium le bois, l’argile, le plâtre...Pour créer une palette de couleurs, il développe une technique d’enfumage à base de différentes essences d’arbres…

Il revient sur le sujet des accumulations en utilisant des personnages filiformes, d’argile enfumée. Ceux-ci serviront à des installations, notamment lors d’une performance de 15 jours sur "l’enfermement mental et la perception de l’autre », il en fabrique et dispose au sol plusieurs centaines puis plusieurs milliers (env.5000) qui envahissent au fur et à meure son espace de vie déjà restreint.
Suivent d’autres installations et happenings...

Puis vient le début d’un travail sur l’esclavage avec assemblage de pièces métalliques venant essentiellement d’outils agricoles (les esclaves ayant été principalement utilisés dans les champs…).
Il n’était pas question d’illustrer ce sujet par les chaines qui réduisent l’homme mais de rendre hommage aux cultures de ces peuples asservis en mettant en avant la majesté des individus, la beauté des coiffes, des parures des ethnies africaines…

2011- Retour dans le sud de la France et suite du travail entrepris sur l’esclavage qui se nomme « Code noir » et nouveau sujet « Guerre et paix », série de sculptures sur la parure masculine de guerre, avec un toujours plus grand raffinement dans l’assemblage du métal.

Galerie image